VC Elements

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Read More Separator

Read More Separator

Read More Separator

Read More Separator

I am message box. Click edit button to change this text.

I am message box. Click edit button to change this text.

I am message box. Click edit button to change this text.

I am message box. Click edit button to change this text.

Toggle title

Toggle content goes here, click edit button to change this text.

Toggle title

Toggle content goes here, click edit button to change this text.

Toggle title

Toggle content goes here, click edit button to change this text.

Toggle title

Toggle content goes here, click edit button to change this text.

Title

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Section 1

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Section 2

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Section

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

  • Apprendre une langue en voyage : 6 façons ludiques pour progresser

    Apprendre une langue en voyage - 6 façons ludiques pour progresser
    Apprendre une langue en voyage - 6 façons ludiques pour progresser

    Voyager, c’est chouette et quand on est capable de parler la langue du pays, c’est encore mieux ! L’anglais étant présent presque partout, ce n’est pas sans une petite fierté que je crie haut et fort (je plaisante… dans la vraie vie, je fais un peu ma timide) que je suis capable d’avoir une conversation en anglais. Et ce sans regarder mon interlocuteur d’un regard vitreux car je n’ai aucune idée de quoi il parle, s’il vous plaît!

    J’ai donc décidé de vous proposer une petite liste de façons plus ou moins ludiques pour apprendre ou améliorer une langue. De par mon expérience personnelle, c’est surtout l’anglais qui est évoqué mais ça marche aussi avec les autres langues donc n’ayez craintes, jeunes aventuriers !

     

    Interpals

    InterpalsJ’en parlais déjà dans mon article sur ma rencontre avec mon compagnon de voyage. On peut le dire, ce site de « rencontres » a été très aidant au niveau de mon amélioration en anglais.

    Pourquoi ? Pour commencer, le site est en anglais et pour des questions pratiques, le mieux est également de remplir votre profil en anglais.

    Vous avez plusieurs options qui s’offrent à vous. Vous pouvez trouver des correspondants pour des échanges virtuels, postaux ou dit linguistiques.

    • Pour les deux premiers, il s’agit tout simplement d’avoir des correspondants qui peuvent éventuellement devenir vos amis. Les correspondances sont très souvent en anglais puisque c’est la langue internationale. De ce fait, vous allez pouvoir travailler votre anglais tout en lisant et écrivant à votre ami du bout du monde.
    • Pour l’échange linguistique, il s’agit plus d’un échange de bons procédés. Je t’apprends le français, tu m’aides en espagnol. Je n’ai pas testé cet échange mais l’idée d’interagir directement avec quelqu’un est intéressante (même si c’est via internet, c’est toujours mieux que rien!)
     

    La phonétique

    Quoi de mieux que la phonétique pour se mettre dans le bain ? Écouter des films ou des séries est très bon pour habituer vos oreilles à une nouvelle langue ou accent. Vous pouvez commencer en Version Originale Sous-Titrée (français ou autre) puis si vous vous sentez prêt, passer à la VO tout court.

    Pour ma part, ça dépend souvent du genre du film. Il y a des genres que je ne suis pas à l’aise de regarder en VO car je n’aime pas manquer des choses importantes (ceux qui me connaissent savent que je suis chiante là-dessus!) Par exemple : La science-fiction (termes que je n’emploie pas et donc je ne connais pas) ou encore la comédie (ce moment où il y a un jeu de mots hilarants et que tu ne le comprends pas, doh!). Cela dit, peu importe l’univers de la série ou du film que vous regardez, ça nourrira assurément votre vocabulaire! (Oui, j’aime beaucoup Doctor Who!)

    VOST ou VO, faites votre choix ! Les deux vous feront progresser à leur manière !

    Il en va de même pour la musique. Écouter ses artistes préférés et finir par comprendre les paroles est quelque chose de vraiment appréciable (ou décevant, ahah) !

     

    La lecture en VO

    Si vous êtes plus littéraires, essayez-vous avec des livres simples. Ou que vous connaissez déjà ! Dans ce cas, vous serez plus à l’aise car vous connaîtrez déjà l’histoire, il s’agira tout simplement de la (re)découvrir dans une langue différente. De plus, la lecture a un aspect « plus visuel » sur l’orthographe et la grammaire qu’on a pas quand on regarde un film.

    Mysterious SkinPour la petite histoire, le premier livre en version originale que j’ai lu était « Mysterious Skin » de Scott Heim. Ayant déjà vu l’adaptation au cinéma de Greg Araki, je pensais que ça allait être facile. Eh bien, non ! Dictionnaire toutes les 5 secondes et l’impression de ne pas avancer. Au final, c’est cinq ans après que je l’ai lu au complet, en gardant de bonnes distances avec le dictionnaire (et en comprenant l’histoire aussi). Persévérance est le maître mot !

     

    Les guides de conversations

    Si vous êtes dans un pays où l’anglais est moins présent, vous pouvez optez pour les guides de conversations. Avec ça, vous aurez non seulement quelques informations très pratiques sur le pays mais aussi quelques bases et phrases toutes faites s’adaptant à chaque situation. Très pratiques et tout petits pour les avoir partout avec vous.

    Les guides de conversations

     

    Les cours en ligne

    Les cours de langues sont présents sur Internet depuis quelques années maintenant. Pourtant, je viens tout juste de m’y mettre sérieusement. Parmi les plus connus, on trouve Duolingo, Memrise qui sont gratuits (ce dernier a cependant un mode premium à 9$/mois) ou encore Babbel qui, lui, sera payant après quelques leçons.

    Personnellement, j’ai décidé de tester les deux premiers. Et pour ce faire, je n’ai pas choisi une langue… mais deux : l’espagnol et le russe.

    • Duolingo

    DuolingoCe site est très bien fait et simple d’utilisation et est disponible sur Android et Apple. On peut se fixer des objectifs (des XP) pour suivre une certaine cadence dans son apprentissage. J’ai décidé de tester les deux langues sur ce site et voici mon avis :

    L’espagnol est très facile à apprendre. Chaque leçon représente un thème (les membres de la famille, les animaux, les vêtements…) et on part vraiment de la base. Ce qui est vraiment bien quand on a eu une prof peu captivante au collège.

    En revanche, ça se gâte un peu pour le russe. Mais commençons par les points positifs : on peut avoir les deux alphabets (latin et cyrillique) et les changer au besoin. C’est très pratique en plus de la phonétique. Maintenant, les bases sont un peu différentes et au début, on apprend des mots qu’on aurait pu apprendre bien plus tard (pourquoi apprendre à dire « Square » avant de savoir dire « Merci », bonne question!)

    • Memrise

    Memrise

    Pour ce qui est de Memrise et pour les raisons citées ci-dessus, j’ai simplement testé le russe. Je trouve le site un peu compliqué mais les leçons plus intéressantes. Les premières leçons se concentrent essentiellement sur l’alphabet cyrillique et leur prononciation. Les quelques mots qui suivent sont vraiment de base, ce qui est largement suffisant au début.

     

    Les expériences à l’étranger

    Écouter, lire, écrire… tout ça va être une aide considérable dans votre apprentissage. *CLAP CLAP* Maintenant, il est temps de mettre tout ça en pratique. C’est peut-être le plus intimidant. De plus, nous, français, sommes un peu reconnus pour être complexés quand il s’agit de s’exprimer dans d’autres langues. Mais quand faut y aller, faut y aller !

    Rien de tel qu’être dans le pays en question pour se pratiquer et vous aurez 1001 occasions de mettre vos heures d’apprentissage en pratique : faites un voyage en sac à dos, travailler dans un pays inconnu, dormez chez des locaux, faites du bénévolat… Autant de belles occasions pour vous de discuter dans une nouvelle langue!

    Voyager pour apprendre une nouvelle langue

    Et vous, quelle langue vous intéresse ? Comment vous faites, vous, quand vous voulez apprendre une nouvelle langue ? Si vous avez d’autres suggestions ou que vous avez des astuces, je vous invite à les partager en commentaire !

  • Wwoofing, Workaway, Helpx: Lequel choisir ?

    wwoofing, workaway, helpx - que choisir
    wwoofing, workaway, helpx - que choisir

    De plus en plus de voyageurs, confirmés ou en devenir s’intéressent au voyage alternatif et notamment, à l’échange de travail contre le gîte et le couvert. C’est un bon moyen de vivre de nouvelles expériences, de rencontrer des locaux, le tout à moindre coût.

    Années après années, ce mode de voyage a grandi pour notre plus grand bonheur. Aujourd’hui, il existe trois sites qui sont la référence absolue en terme de Work Exchange : WWOOF, Helpx et Workaway. Les trois sites sont très populaires et sont défendus corps et âme par leurs adeptes (dont j’en fais partie, hihi!) mais étant assez similaires, il n’est pas toujours facile de savoir vers lequel se diriger.

    Membre tout de même active sur les groupes de voyageurs, je vois souvent passer des messages sollicitant des avis sur ces sites, les différences, etc. … C’est pourquoi j’ai décidé de mener une petite investigation afin de rétablir la vérité et de vous aider à faire votre choix.

     

    Le WWOOFing

    wwoofing

    En gros : Crée dans les années 1970, le WWOOF (World Wild Opportunities on Organic Farms) est un réseau qui nous vient d’Angleterre. Le site regroupe des fermes maraîchères ou animales biologiques un peu partout dans le monde.

    Quelles sont les conditions d’inscription ? Il faut avoir au moins 18 ans pour s’inscrire seul, sinon l’accompagnement d’un adulte est requis.

    Combien de temps l’abonnement est-il valable ? Une fois inscrit, on peut faire du WWOOFing pendant un an! Où puis-je faire du WWOOfing ? Le site répertorie environ 120 pays où il est possible de faire du WWOOFing.

    Combien ça coûte ? WWOOF est le seul site parmi les trois qui proposent une inscription par pays. Il est donc difficile d’établir un prix fixe puisque chaque pays a son propre tarif… mais globalement, ça peut aller de 0 à 56 euros par personne. Si vous êtes deux et dépendant du pays dans lequel vous vous rendez, le prix peut varier ou bien être le même que pour une personne seule.

    Quel genre de travail vais-je faire ? Le WWOOFing est davantage centré sur les fermes biologiques, maraîchères ou animales. Attendez-vous donc à faire les tâches suivantes: Travaux de ferme, soins des animaux, constructions extérieurs, récoltes…

    Combien d’heures par jours vais-je travailler ? Généralement, le temps de travail tourne entre 4 et 6 heures par jours. Mais c’est un point à déterminer puisque chaque hôte a sa propre organisation.

    Ai-je besoin d’un visa ? Dans certains pays, un visa touristique est amplement suffisant pour faire du WWOOfing mais parfois un visa de travail type Permis Vacances Travail est recommandé. Cela dit, je ne suis pas certaine que ce genre de détail soit vérifié puisque après tout, c’est du volontariat.

    Ai-je besoin d’une assurance ? Oui! Une assurance est recommandée car elle n’est pas comprise dans votre inscription. Exception faite à quelques pays comme l’Irlande, le Canada, l’Italie, la Norvège ou encore la Suisse dont l’assurance est incluse lorsque vous vous inscrivez sur leur site.

    Avis sur le site : Le site principal, WWOOF.net est clair et agréable. La navigation y est facile et une carte permet de voir les pays participant au WWOOFing et d’accéder au site de chacun.

     

    Le Workaway

    workaway

    En gros Workaway est un site crée par un voyageur lui-même au début des années 1990. Le site a été crée dans le but d’élargir les possibilités du WWOOFing en diversifiant des places de séjour. Désormais, on peut faire du work exchange ailleurs que dans des fermes biologiques.

    Conditions d’inscription Il faut avoir au moins 18 ans pour s’inscrire seul, sinon l’accompagnement d’un adulte est requis.

    Combien de temps l’abonnement est-il valable ? Une fois inscrit, on peut faire du Workaway pendant un an !

    Où puis-je faire du Workaway? Le site répertorie environ 176 pays où il est possible de faire du Workaway.

    Combien ça coûte ? L’inscription est internationale! Vous pouvez donc faire autant de pays que vous le souhaitez durant cette année. Pour une personne seule, il faut compter 29$ (environ 26 euros) et pour un couple, 38$ soit 34 euros pour toute la durée de l’inscription.

    Quel genre de travail vais-je faire ? Les secteurs d’activités étant plus variés que pour le WWOOFing, vous pouvez aussi bien être amené à faire du volontariat pour des professionnels (auberges de jeunesse, motels, camping, petits commerces, fermes) que pour des particuliers, et là, le choix est très varié : Jardinage, construction, baby-sitting, cours d’anglais, soin des animaux, cuisine, nettoyage et j’en passe ! Vous trouverez sans doute votre bonheur !

    Combien d’heures par jours vais-je travailler ? Si le site affiche 5 heures, notez qu’encore un fois, c’est du cas par cas et le temps de travail et les jours de congés peuvent varier en fonction de la personne qui vous accueille.

    Ai-je besoin d’un visa ? Oui, un permis de travail ou un Permis Vacances Travail est recommandé.

    Ai-je besoin d’une assurance ? Oui! Une assurance est recommandée car elle n’est pas comprise dans votre inscription.

    Avis sur le site : Le site est clair, facile d’utilisation et visuellement très agréable. Les annonces regroupent un grand nombre de détails (références, calendrier des besoins…) et les informations sont triées par rubriques (présentations, aide demandée, langues parlées, logement proposé..).

     

    Le Helpx

    Helpex

    En gros Le Helpx (de son nom complet le Helpx Exchange) a également été crée en Angleterre. Dernier à être arrivé sur la toile en 2001, il n’en demeure pas moins très populaire et est similaire à Workaway.

    Conditions d’inscription Il faut avoir au moins 18 ans pour s’inscrire seul, sinon l’accompagnement d’un adulte est requis.

    Combien de temps l’abonnement est-il valable ? Bonne nouvelle, l’inscription au site Helpx est de deux ans !

    Où puis-je faire du Helpx ? Le site répertorie environ 88 pays où il est possible de faire du Helpx.

    Combien ça coûte ? Tout comme Workaway, l’inscription à Helpx est international. Le prix est de 20 euros pour les deux ans que vous soyez seul ou en duo. Vous avez même la possibilité de changer ce statut durant cette période et ce, sans frais.

    Quel genre de travail vais-je faire ? Tout comme le Workaway, il est possible de faire du Helpx autant chez des professionnels que chez des particuliers.

    Combien d’heures par jours vais-je travailler ? Entre 4 et 6 heures par jours. Les détails sont à confirmer avec votre hôte.

    Ai-je besoin d’un visa ? Oui, un permis de travail ou un Permis Vacances Travail est recommandé.

    Ai-je besoin d’une assurance ? Oui! Une assurance est recommandée car elle n’est pas comprise dans votre inscription.

    Avis sur le site : Visuellement, le site est vieillot, peu attractif et l’utilisation n’est pas des plus agréable, ce qui est un peu dommage. Mais les offres y sont nombreuses et les jobs assez diversifiés. Très fourni même dans des localisations un peu perdues, il y a de quoi faire !

     

    Que vous partiez dans un pays ou plusieurs, que vous partiez pour un an ou pour plus longtemps, vous avez le choix! Personnellement, je me suis beaucoup servie de Helpx puisque c’est le premier site dont j’ai entendu parler sur les trois. Mais Ben étant sur Workaway, j’ai également pu tester les services de ce site… J’espère en tout cas que ce petit récapitulatif vous aura aidé à y voir plus clair. Alors, qu’est-ce qui vous tente ?

    Wwoofing, Workaway, Helpx - que choisir

Text on the button

Click edit button to change this text.

Hey! I am first heading line feel free to change me

asdfsdfads

I am promo text. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

I am raw html block.
Click edit button to change this html

asdfasdf

Development 90s
Design 80s
Marketing 70s

asdfadsf