26
Avr
2017
3
8 choses pas très cool au Canada

9 choses pas très cool au Canada

Il y a quelques semaines, je vous parlais du Canada et de 10 choses que j’aime beaucoup à propos de ce pays où je suis établie depuis presque un an maintenant. Si la Cancoillotte, les Petits Écoliers et les Flamby me manquent beaucoup, la douceur de vivre de ce pays est une bonne compensation dont j’aurai du mal à me passer.

Mais comme aucun pays n’a encore remporté la palme de la perfection, eh bien, c’est au tour du Canada d’avoir sa liste de choses bizarres, désagréables ou énervantes. Prêts ?

 

1 – L’hiver

Étonnant, alors ! Eh oui, de mon point de vue, l’hiver est de loin la chose la moins plaisante au Canada. Alors vous allez me dire « Bah, pourquoi tu as choisi un des pays les plus froids au monde, d’abord ? » et je vous répondrais « L’amour (et le sirop d’érable) ! ». En fait, ce n’est pas tant l’hiver qui est gênant puisqu’on en a en France aussi. Avec moins de neige. Et moins de froid… et moins longtemps. C’est plus sa durée : environ 6 mois!!L’hiver au Canada

Et l’hiver ne rigole pas ici. C’est donc des mois de neige, de froid extrême (Oubliez les -10… et attendez-vous à geler des poils de nez!) et d’éternelles fausses joies. Parce qu’il peut faire un grand soleil dehors et faire quand même -20 (c’est très commun en fait!). Parce qu’il peut commencer à faire beau comme un début de printemps et neiger 30 centimètres le lendemain !

Pour une française qui a deux pieds gauches sur des skis et qui se roule en boule dès qu’il neige trois flocons… 6 mois, c’est très très très long !

 

2 – Loin de tout

Le Canada est si grand qu’aller quelque part pour le week-end relève presque de l’expédition. Toutes les grandes villes sont éloignées de plusieurs heures. Si on n’est pas fan des longs trajets en voiture ou qu’on en a carrément pas, se déplacer d’une ville à l’autre peut être un peu décourageant.

 

3 – Les transports en commun

Alors! Vous allez peut-être trouver que je m’acharne sur ce point et ce sera pas totalement faux.

Cette troisième chose moins cool est donc basé sur mes expériences personnelles parce que je n’ai pas testé tous les transports en commun du pays et ne représente par une généralité… ou peut-être que si, en fait, AH!

 

  • Les retards

Si vous prenez un bus pour arriver d’avance à un rendez-vous, assurez-vous même de prendre celui d’avant car il y a de grandes chances qu’il arrive avec 5-10 minutes de retards. Et quand on voit en plus le temps d’attente des feux rouges, vous pouvez être sûr que vous allez arriver à la bourre.

  • Le paiement comptant

Au Canada, si vous voulez payer le bus en espèce, il faut que vous ayez le montant exact. Inutile donc de vous ramener avec votre billet de 20$ comme on ferait en France, ici ils ne rendent pas la monnaie. Donc si c’est 3.25$, c’est 3,25$, ni plus ni moins.

  • Le prix des abonnements

C’est pas parce que c’est les transports en commun que c’est moins cher ! Comptez au moins 50$ pour un abonnement de bus mensuel. Oui, je sais. Ça pique !

 

4 – Les taxes

Au Canada, dans de nombreux cas, le prix que vous verrez ne sera pas celui que vous payerez à la caisse. Pourquoi ? Parce que les taxes ne sont pas incluses. Elles sont généralement de 15%. La solution est de sortir sa calculatrice à chaque rayon d’épicerie OU pour les plus paresseux (comme moi) de vous dire que peu importe ce que vous prenez, ce sera forcément plus cher.

 

5 – Les animaux qui veulent potentiellement ta mort

Bon… ce point là, c’est peut-être bien juste une fixation de ma part. Mais à comparé avec la Nouvelle-Zélande où il n’y a aucun animal réellement dangereux pour l’Homme, le Canada regorge d’animaux qui font un peu plus peur. Je veux dire, j’adore les animaux.

Mais je ne peux m’empêcher à chaque fois que je me promène en forêt de scruter autour de moi et de regarder les arbres en me demandant :

Si un ours surgissait et courrait après moi pour me bouffer… sur quel arbre faudrait-il que je grimpe ?… Merde, je sais même pas grimper aux arbres… !!

Je vous ai déjà raconté que j’avais le don de me faire des scénarios de fou? Genre voir un ours à la place d’un tronc d’arbre… Non? Bah maintenant, vous êtes prévenus, hihi!

Les animaux qui veulent potentiellement ta mort

En revanche, je n’ai aucun problème à essayer d’apprivoiser un gros écureuil gras ou d’essayer de me faire ami avec un raton-laveur (même si il a des méchantes griffes… mais sont si mignons, AH!)

 

6 – La confusion métrique/impériale

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Je vous le demande ! Au Canada, il existe deux systèmes de mesure : le système métrique (celui qu’on utilise en France : les centimètres, litres…) et le système impérial (pris aux Etats-Unis : les pouces, les livres, les oz…) Si les canadiens sont plus ou moins habitués aux deux, pour les petits européens que nous sommes, ça peut être très mélangeant, notamment dans les épiceries. Parce que les prix peuvent être indiqués au gramme pour un produit et l’être en livre pour celui juste à côté ! EASY LIFE !

 

7 – Les pourboires

Les pourboiresAu risque de passer pour la méchante française radine et de me faire jeter des pierres, je vais quand même en parler. Le pourboire est un principe que j’ai du mal à comprendre. J’ai beaucoup de misère à cerner pourquoi c’est la responsabilité du client de fournir un salaire convenable à la personne qui le sert quand le patron lui offre un salaire en dessous du salaire minimum parce que il y a la contribution volontaire. Voilà, c’est dit.

 

8 – Le téléphone

Avoir un téléphone portable au Canada peut s’avérer très cher. Déjà, les forfaits sont chers. Si vous avez un petit budget, il vous faudra quand même compter une trentaine de dollars pour un forfait de base (hors taxes, sinon c’est pas marrant!)

De plus, selon votre forfait, vos appels peuvent être limités à certaines régions. Bah oui, le Canada est tellement grand qu’appeler de Montréal à Vancouver pourrait être considéré comme un appel international. De ce fait, si vous avez le plus petit forfait, vous risquez de grincer des dents si vous avez le malheur d’appeler hors de votre zone (ou de vous faire appeler).

 

9 – Le manque d’auberge de jeunesse

Amis voyageurs, si vous voyagez en sac à dos et en hiver comme je l’ai fait avec Ben, sachez que les auberges de jeunesse ne courent pas les rues. Vous en retrouverez dans les grandes villes (les très grandes villes… je vis à Sherbrooke, ville de 160 000 habitants et il n’y en a pas) et les places touristiques (Mont-Tremblant, Banff, etc. …) Cela dit, si vous vous éloignez des sentiers battus, celles-ci se feront de plus en plus rares et selon la période, il se peut qu’elles soient carrément fermées (par exemple dans les provinces maritimes). Se loger peut donc devenir un peu plus compliqué et surtout plus coûteux.

Le manque d’auberge de jeunesseCela dit puisque j’aime bien voir le positif dans les choses plates, ça peut aussi vous amener à dormir dans des endroits assez sympas. Dormir dans un château au Canada? Vous en rêviez? Nous l’avons fait!

 

Et bien voilà ! Ça, c’est les choses que je trouve un peu plates au Canada. Mais ça ne m’empêche pas de beaucoup aimer ce pays, bien sûr ! Et vous, c’est quoi qui vous énerve, que vous n’aimez pas au Canada ?

Tu as aimé cet article ? Partage-le !

Tu pourrais aussi aimer...

Apprendre une langue en voyage - 6 façons ludiques pour progresser
Apprendre une langue en voyage : 6 façons ludiques pour progresser
wwoofing, workaway, helpx - que choisir
Wwoofing, Workaway, Helpx: Lequel choisir ?

4 Réponses

    1. Oui, c’est ce que j’ai cru comprendre! Mon copain est québécois puis il me disait que c’était vraiment longtemps à avoir, un médecin de famille! C’est vraiment fou! En étant en PVT, je suis bien contente d’être en bonne santé!
      Ahah, j’imagine qu’on s’habitue à tout… même à l’hiver qui dure 6 mois. Ou pas! ^^

  1. Hahaha j’ai bien ri à la lecture de l’article, et je suis tellement d’accord sur les taxes qui ne sont pas affichées ! Par contre j’ai aimé l’hiver (et surtout voir le Saint-Laurent gelé à Rimouski !), et pour les pourboires, j’avoue je me demande toujours pourquoi ce mode de fonctionnement ^^

    1. Ahah… c’est pas tant l’hiver mais surtout la longueur! J’imagine que ça devait être beau, je suis allé à Rimouski mais c’était en automne donc pas encore de neige. Quant aux pourboires… mystère, ahah!

Laisser une réponse

CommentLuv badge