8
Mar
2017
3

8 choses pas très cool en Nouvelle-Zélande

Il y a quelques semaines, je vous présentais 10 choses que j’ai adoré en Nouvelle-Zélande. C’est un pays magnifique, je pense qu’on est tous d’accord là-dessus. Mais comme dans tout pays, il y a aussi des choses qu’on trouve passablement détestables (mais qui font souvent des drôles d’histoires à raconter!) J’ai eu beau réfléchir, pas moyen de trouver 10 choses que je n’ai pas aimé. Voici donc un petit tour d’horizon des 8 choses que je n’ai pas aimé en voyageant au pays des kiwis.

 

1 – Le prix de la vie

La vie en Nouvelle-Zélande est très chère. Tout y passe. Que ce soit pour vous nourrir, vous loger, vous déplacer ou même vous faire plaisir, votre porte-monnaie risque de prendre un sacré coup ! Et je vous parle même pas des forfaits de téléphone et d’internet qui vous donneront envie de pleurer.

Un bon pays pour adopter le voyage alternatif ! S’il est facile d’avoir une note méchamment salée, la bonne nouvelle est qu’il est aussi très simple de vous épargner de nombreux frais. De notre côté, en choisissant le Couchsurfing, le Helpx et le House-sitting on a pu économiser environ 8 mois sur la totalité de notre voyage pour le logement (10 mois pour moi, un an pour Ben).

Le prix de la vie

 

2 – Les sandflies

Si il y a bien une chose que j’ai particulièrement détesté pendant mon voyage, ce sont bien les sandflies ! Ces petites bêtes sont grosses comme des moucherons et malgré leur petite taille, elles n’hésiteront pas à tenter de vous vider de votre sang. Okay, j’extrapole peut-être un peu… quoi que ! Ne véhiculant pas de maladies (c’est déjà ça!), elles n’en sont pas moins agaçantes. Ça vous tourne autour nonchalamment mais ça vous pique à tout va sans que vous ayez le temps de crier « Ciseaux ! » C’est énervant et surtout, ça peut très vite devenir pénible.

J’ai vécu une expérience assez intense à ce niveau là pendant un Helpx sur la Golden Bay. C’est l’été, il est 9 heures du matin et il fait déjà très chaud ! On ramasse des branches dans le jardin pour les broyer. Une demi-heure à peine et mes jambes sont recouvertes de piqûres.

Faisant partie des personnes qui ont la fâcheuse habitude de se gratter même s’il faut pas, autant dire que les trois jours suivants ont été un vrai supplice. Quand tu grattes, ça démange, quand tu grattes pas, ça démange… Le pire est sans doute quand tu dors.

Le plus simple pour ne pas se faire piquer serait de se promener en one piece et d’éviter les endroits humides (cours d’eau, lacs, plages… pelouse?) mais franchement qui ferait ça ? Rassurez-vous, les pharmacies néo-zélandaises disposent d’une très belle collection d’apaisants et autres crèmes pour soulager vos piqûres. Personnellement au début, quand le mal était fait, j’utilisais de l’huile de coco pour soulager et éventuellement arrêter de me plaindre. Mais après l’épisode de la Golden Bay, j’ai choisi d’acheter un répulsif. J’ai choisi le spray Goodbye Sandfly qui en plus d’être 100% naturel, fonctionne très bien ! Le seule petit inconvénient est le côté huileux à souhait mais au moins, les sandflies vous laisseront tranquille !

 

3 – L’internet

C’est pas compliqué. L’internet en Nouvelle-Zélande, c’est un peu la préhistoire. C’est limité, lent et très cher… Il existe un réseau public dans les grandes villes mais celui-ci est évidemment payant. Heureusement, les bibliothèques et autres petits cafés peuvent vous offrir un peu de wifi, lent mais gratuit !

 

4 – Le côté parc d’attraction

La Nouvelle-Zélande, c’est un peu un parc d’attraction à grandeur nationale. Réputée pour ces sports extrêmes, ces parcs nationaux ou la Terre du Milieu, tout est commercialisé au maximum. Les activités y sont nombreuses et souvent très chères. La publicité y est omniprésente, le pire étant sans doute Queenstown qui est pourtant une jolie ville mais dont le centre-ville est envahi de « Book here ». Les centres de réservations vendant les mêmes activités sont d’ailleurs parfois si proches les unes des autres que ça frôle l’absurdité… Je pourrais également vous parler des magasins de souvenirs qui poussent comme de la mauvaise herbe.

Le côté parc d’attraction

 

5 – La télé néo-zélandaise et ses publicités

Ceci n’est évidemment que mon avis. Mais pour avoir fait quelques house-sittings perdus au milieu de nulle part, j’ai eu souvent l’occasion de regarder la télévision néo-zélandaise. Beaucoup de programmes sont franchement chiants. Pas vraiment de découvertes typiquement du pays, dommage. Et quand il y a découverte, il s’agit bien souvent d’émissions venant d’Australie, d’Angleterre ou encore des Etats-Unis.

Aussi, quelque chose de particulièrement agaçant : les publicités ! Si vous trouvez qu’il y a déjà trop de coupures pendant vos émissions préférées en France, attendez-vous à pire ! Ici, c’est 15 minutes d’émissions pour 10 minutes de pubs… autant dire que le temps s’allonge considérablement !

 

6 – L’isolation des maisons

Amis frileux, frissonnez ! En Nouvelle-Zélande, il fait froid dans les maisons. Certes, les températures ne descendent pas si bas et sont assez similaires avec la France… Le problème est surtout que beaucoup d’habitations (souvent vieilles) sont très mal isolées. Pas de double vitrage, pas de volets, quand vient l’automne puis l’hiver, il fait presque aussi froid dedans que dehors. Alors, on garde les bonnets et les écharpes et si jamais y’a des animaux, c’est encore mieux pour se garder au chaud!

L’isolation des maisons

 

7 – Les villes sans charme

Autant certaines villes sont plutôt jolies et ont beaucoup de choses à faire (Auckland, Wellington, Whakatane, Takaka, la région du Canterburry entre autres)… Autant il y en a qui n’ont vraiment pas de charme et qui sont très ennuyeuses. Je pense notamment à Hamilton, Palmerston North ou Invercargill que j’ai trouvé particulièrement tristes. Même les habitants avaient l’air déprimés.

 

8 – La météo très aléatoire

La dame de la météo peut bien vous dire qu’il va faire beau toute la journée, on ne peut jamais être complètement sûr! On peut avoir les quatre saisons dans une journée et les températures qui vont avec. Le soleil en Nouvelle-Zélande peut nous réchauffer le cœur (à coup de coups de soleil!) mais il suffit qu’un nuage passe pour subitement avoir froid. Donc un conseil : Prenez un manteau et tartinez-vous la face de crème solaire !

Pour la petite histoire, ces deux photos ne sont pas truquées. En réalité, elles ont été prises le même jour au jardin botanique d’Hamilton à quelques heures (minutes?) d’intervalle.

La météo très aléatoire

Même si ces choses ont parfois été pénibles ou un peu déplaisantes, elles restent très minimes comparées à toutes les belles choses dont regorge ce petit pays. Et vous, qui êtes allés là-bas, c’est quoi que vous n’avez pas aimé? Des choses à ajouter, peut-être? 

Tu as aimé cet article ? Partage-le !

Tu pourrais aussi aimer...

Sherbrooke, un an plus tard
Sherbrooke, un an plus tard…
charlevoix
La fois où je suis partie en stop à Charlevoix

14 Réponses

  1. Je vais en Nouvelle-Zélande pour un an à peu près pour juillet/août. Eh bien.. moi qui suis frileuse et qui déteste le froid, après deux ans en Australie je vais devoir m’y faire haha entre les maisons mal isolées et la météo.. sans compter que je vais arriver en plein hiver x).
    Je vais aller lire ton article sur les 10 choses que tu as adoré en NZ, ça me rassurera 😀

    1. AHAH! J’étais arrivé en juillet aussi! Il fait pas froid-froid mais c’est juste humide pis souvent moche comme temps. C’est gris, il pleut.. pis l’isolation… beurk! Pas la meilleure période de l’année, disons! Mais je te rassure, y’a beaucoup plus de belles choses que de choses plates comme celles que j’ai cité! 😉 Est-ce qu’en Australie, c’est pareil en ce qui concerne l’isolation et la météo très aléatoire? ^_^

      1. Ah, exactement le temps que je déteste haha. Mais c’est pas grave, de toute façon, j’y vais pour un an et trois mois et au programme j’envisage de travailler pendant un an pour économiser un max pour l’Asie ensuite, et puis trois mois de voyage à travers le pays :).
        Oui voilà, disons que les paysages à couper le souffle te font oublier le mauvais temps !
        Ah non du tout! Je n’ai jamais ressentie l’isolation même au fin fond de l’outback, au contraire on a adoré ça (mon copain et moi), du fait d’être loin de tout et tout le monde, de pouvoir apprécier tout sans avoir des backpackers autour de nous etc :).
        Et pour le temps, non du tout, en général c’est beaucoup de soleil. Mais après cela dépend de la partie du pays: la partie nord subit la saison des pluies donc orage, tempête, pluies.. et pour la partie sud, il y a les 4 saisons comme chez nous (même si c’est quand même en général, moins froid qu’en France) :).

        1. Ahah, c’est ça! Les paysages l’emportent haut la main sur les sandflies pis tout le reste!

          Oh, je parlais des maisons mal isolées, hihi! Je me demandais si c’était pareil quand tu étais pareil en Australie. J’y suis jamais allé, mais j’aimerais beaucoup, la seule affaire qui me rebute, c’est les bestioles qu’on y trouve! Ca a l’air d’être un chouette voyage que vous avez fait! 🙂

          1. Ah pardon autant pour moi j’ai mal lu ton commentaire haha.
            Euh je n’ai jamais vécu dans une maison en Australie puisque j’avais mon véhicule :).
            Les bestioles j’imagine que tu parles des araignées et serpents? :).
            Les serpents on en a croisé que très peu et de toute façon, même si tu en verrais, ils t’ignorent et ne font que passer. Quand aux araignées, alors oui tu en verras, mais il ne faut pas t’empêcher de venir à cause de ça. Moi c’était une de mes pires phobies et puis ben en deux ans, je m’y suis largement fait et au final je m’en fichais presque :).
            L’Australie est un pays magnifique et une expérience hors du commun qu’il faut absolument vivre !
            Viens, achète toi un 4×4, fais tout le tour du pays, le centre, le nord, la côte ouest.. et tu ne le regretteras vraiment pas :).
            Jettes un oeil à mon blog pour te donner une idée de la chose, j’ai pleins de vidéos qui peuvent te donner un petit aperçu de ces road trips.

          2. Oui, les araignées, les serpents, les scorpions… toutes ces charmantes bestioles qui peuplent cette grande île, ahah!
            Je compte y aller un jour (en PVT idéalement), je vais te faire confiance quand tu dis qu’on s’y habitue, ce serait bête de se priver pour ça! ^_^ Penses-tu qu’il est possible de voyage en Australie en auto-stop? 🙂
            Je vais aller jeter un oeil à ton blog! 😉

          3. Les scorpions, j’en ai vu un seul et c’était dans un packing shed, en deux ans du coup c’est vraiment rien haha.
            Honnêtement, c’est pas des araignées et serpents le problème, c’est comme pour les sandflies en NZ, ici c’est les moustiques et les mouches (oui je t’assure, c’est ça le pire! 😉 ).
            J’ai rencontré plusieurs personnes qui le faisaient donc je pense que oui, mais mon avis personnel est que l’Australie c’est un pays IMMENSE et l’autostop risque d’être compliqué dans certaines parties. Par exemple pour faire des Adélaïde-Cairns tout le long de la côte ça ira car c’est très peuplé et c’est là où se trouvent les principales villes. Par contre, pour faire Adélaïde-Darwin ou Darwin-Perth c’est autre chose, c’est le désert, il n’y a personne donc ce sera beaucoup plus compliqué. Et tu ne seras pas libre d’aller où tu veux, sachant que les distances sont immenses..
            Merci :).

          4. Mon copain est allé en Australie et il m’a parlé des mouches! Ca a l’air d’être une grosse partie de fun, ahah! xD
            Merci pour tes conseils, c’est toujours bon à savoir. On a voyagé au Canada aussi qui est plus ou moins facile aussi en fonction des provinces mais l’Australie semble encore un peu plus désertique. A voir! On aime ça voyager sur le pouce mais s’il faut changer de façon de faire, alors on regardera ça de plus près! 😉

  2. Ah, la météo, ça me fait penser à l’Irlande haha! Une fois j’ai eu 7 changements de météo dans la même journée! XD
    Pour les pubs, ils se sont inspirés des Etats-Unis tu crois? >_<
    Bon sang les sandflys ils déconnent pas avec toi, ohlala l'enfer que ça a dû être!! Je suis comme toi, quand ça démange, rien ne me tient c'est terrible !!

    1. Sept changements dans une journée!? C’est intense, ahah!
      J’ai pas vraiment l’occasion de regarder la télé quand j’ai voyagé aux Etats-Unis mais ça m’étonnerait pas, ahah!

  3. Ahah, c’est vrai que j’aurais mis les sandflies en premier, ennemi public N°1 !!! Mon copain, ça va, il surfe, mais moi, qui reste bloquée sur la plage avec ma pauvre guitare, j’en mène pas large 🙂 !!! Pour la TV, je regarde plus, mais quand on était en Australie, on avait regardé Titanic… il fallait du courage !!! On s’est arrêtés à la moitié, ça faisait déjà 3h de temps entre les pubs pour le jardin et le camping… on connaissait la fin, ça va 🙂 !!!

    1. Ma liste n’a pas un ordre précis, mais c’est sûr que si elle l’était, ce serait les sandflies qui emporteraient la première place, haut la main, ahah! Disons que faut vraiment pas avoir un train à prendre! ^^’

  4. C’est vrai que c’est bien aussi de connaître les points négatifs d’un pays avant d’y aller, merci pour cet article intéressant 🙂

Laisser une réponse

CommentLuv badge